Restez connecté :

Accueil du site > Actualités > Publication- Li Guoqiang : Le mûrier dans la Chine antique. Rites, mythes (...)

Publication- Li Guoqiang : Le mûrier dans la Chine antique. Rites, mythes et symboles

Partagez :

Li Guoqiang : Le mûrier dans la Chine antique. Rites, mythes et symboles- Préface de Marc Kalinowski

Série

SELAF - Société d’Études Linguistiques et Anthropologiques de France, 460 Ethnosciences, 13

Résumé

Le mûrier a donné naissance à la soie par sa feuille, nourriture essentielle du ver à soie. Grâce à cette place incontournable dans la sériciculture, le mûrier s’est profondément incorporé dans la vie sociale et culturelle chinoise. Il a été progressivement façonné comme sujet rituel, mythologique et légendaire, aux fonctions et statuts divers : arbre ancestral, arbre sacré, arbre solaire, arbre de souveraineté, arbre exorciste, abre d’immortalité. Autant d’images qui ont tissé un « Tout » montrant l’intégration d’un arbre dans le système social et culturel chinois, en constante évolution depuis les premiers pouvoirs centralisés jusqu’à la période d’unification politique et idéologique de la Chine, que constitue la dynastie des Han.

L’auteur nous donne ici une étude ethnobotanique et d’anthropologie culturelle sur le mûrier en tant que fait naturel, social et culturel total, sur lequel se sont fixés un mode d’exploitation des plantes cultivées, un mode de croyance organisant la vie rituelle et religieuse, un mode d’explication opérant la création des mythes et légendes et un mode de pensée corrélative harmonisant cosmologies naturelle et sociale.

Site de l’éditeur

http://www.peeters-leuven.be/boekoverz.asp?nr=9249


Crédits |
© 2017 - AFEC