Restez connecté :

Accueil du site > Actualités > Séminaires de Paris-Diderot 2011-2012

Séminaires de Paris-Diderot 2011-2012

Partagez :

Séminaires de recherches proposés en études chinoises par l’UFR LCAO Université Paris Diderot Année université 2011/12

  Sommaire  

  M1S1

Littérature chinoise moderne : ruptures et réécritures Victor VUILLEUMIER

Horaire : lundi 13h30-16h30

Ce séminaire suit le cours de L3 Panorama de la littérature chinoise moderne et contemporaine (de 1850 à la fin du XXe siècle), en se concentrant sur les années 1890-1949, période pendant laquelle la littérature chinoise connaît de profonds changements. Nous aborderons des textes de différents genres (fiction, poésie, théâtre, essai) et de différents moments de la littérature chinoise moderne, dans la perspective thématique suivante : ruptures, inventions, et réécritures. Nous examinerons différents facteurs qui, entre ruptures et continuités, établissent une modernité littéraire caractérisée par une « hybridité » polyphonique. Compétences visées : Approfondissement des connaissances sur la littérature chinoise moderne au travers de la lecture de textes en chinois. Consolidation de la méthode de la fiche de lecture et de la dissertation. Acquisition des outils d’analyse de textes littéraires. Initiation aux méthodes de recherche dans le domaine littéraire Bibliographie : Bady Paul, La Littérature chinoise moderne, Paris, PUF, 1993 ; Chen Pingyuan 陈平原, Zhongguo xiaoshuo xushi moshide zhuanbian 中国小说叙事模式的转变, Beijing, Beijing daxue chubanshe, 2003 ; —, Ershi shiji Zhongguo xiaoshuo shi (1, 1897-1916) 二十世纪中国小说史, Beijing, Beijing daxue chubanshe, 1997 ; Lévy André, Dictionnaire de littérature chinoise, Paris, PUF, 2000 ; Mc Dougall Bonnie, Kam Louie, The Literature of China in the Twentieth Century, London, Hurst & Company, 1997 ; Qian Liqun 钱理群, Zhongguo xiandai wenxue sanshi nian 中国现代文学三十年, Beijing, Beijing daxue chubanshe, 2006 ; Zhang Yinde, Littérature comparée et perspectives chinoises, Paris, L’Harmattan, 2008 ; —, Le Roman chinois moderne 1918-1949, Paris, PUF, 1992. Modalités d’évaluation : 50% CC et 50% EF

Littérature et pensée de la Chine ancienne Stéphane FEUILLAS

Horaire : mercredi 10h30-13h30

Les auteurs de la dynastie des Song (960-1279) ressentent globalement un sentiment d’impuissance face aux réalisations poétiques de la dynastie des Tang, en particulier celles du 8e siècle. Considérant que l’expression des sentiments a atteint pendant cette période son apogée, ils sont amenés à produire de nouvelles définitions des fonctions de la poésie, mettant en particulier l’accent sur l’expression des « cohérences naturelles » (理li), plutôt que sur l’émotion. Parallèlement, un partage générique se fait entre une poésie (詩 shi) chargée d’enregistrer et de capturer en vers les réalités souvent triviales et les « poèmes à chanter ou « ballades » (詞 ci), où le sentiment, moins contraint formellement et plus axé sur une thématique amoureuse, prend un tour nouveau, explorant des zones de l’individualité et de la subjectivité jusqu’alors considérées comme scandaleuses. Dans le courant du 11e siècle et surtout sous les Song du Sud, une formalisation des canons poétiques commence à se mettre en place avec l’écriture généralisée de « propos sur la poésie » (詩話 shihua). Le séminaire de cette année sera consacré à la poésie dite « philosophique » de certains auteurs des Song du Nord. L’objectif sera double, tout d’abord évaluer les transformations de la diction poétique à partir du moment où est introduite une thématique résolument tournée vers la saisie de la raison des choses ; le deuxième point concernera les possibilités qu’offre précisément l’écriture poétique dans l’expression de pensées philosophiques « non conventionnelles ». Bibliographie : Colin S.C Haves, The Social Circulation of Poetry in the Mid-Northern Song, SUNY Press, New York, 2005 ; Yoshikawa Kôjirô, An Introduction to Sung Poetry, Harvard University Press, Cambridge, MA,1967 ; Zhou Yukai 周裕鍇, Songdai shixue tonglun 宋代詩學通論, Ba-Shu shushe, Chengdu, 1997 ; Matsukawa Kenji, Sôdai no shisô shi宋代の思想詩, Tokkaido Daigaku, 1982. Modalités d’évaluation : assiduité et note donnée à un devoir écrit et/ou un exposé.

Linguistique chinoise : syntaxe et sémantique Victor PAN

Horaire : mercredi 13h30-16h30

Ce séminaire s’adresse aux étudiants préparant l’Agrégation, intéressés par la linguistique chinoise. Nous examinerons certaines constructions syntaxiques importantes dans la langue chinoise et des problématiques connues dans les recherches linguistiques actuelles. Nous chercherons à mettre en relation interprétation sémantique et structure syntaxique et à expliquer la linéarisation (l’ordre des mots). Bibliographie : une liste sera fournie au début du semestre Modalités d’évaluation : assiduité et note donnée à un devoir écrit et/ou un exposé.

La société chinoise en transition. Sociologie de la Chine contemporaine Gilles GUIHEUX

Horaire : mardi 17h-20h

Ce séminaire revient les transformations en cours dans la société chinoise. Les réformes économiques amorcées en 1979 ont en effet entraîné des transformations sociales radicales. L’objectif est de familiariser les étudiants avec les travaux des sociologues des qui travaillent sur la Chine. Chaque séance s’organise autour de textes qui ont été lus et qui sont collectivement discutés. Simultanément, il s’agit de comprendre aussi comment (suivant quelles méthodes ? à partir de quels matériaux ? de quelles enquêtes ?) se fait le travail sociologique sur le terrain chinois. Les objectifs sont donc à la fois de connaissances et de méthode. Bibliographie indicative : Merle Aurore et Zhang Lun dir., « La Chine en transition : regards sociologiques », Cahiers Internationaux de Sociologie, vol. LXXII, janvier-juin 2007 ; Rocca Jean-Louis dir., La société chinoise vue par ses sociologues, Paris, Presses de Sciences Po, 2008 ; Roulleau-Berger Laurence, Guo Yuhua, Li Peilin et Liu Shiding dir., La nouvelle sociologie chinoise, Paris, CNRS éditions, 2008 ; Asian Anthropology, 中国社会学,社会学研究,社会学. Pré-requis : maîtrise de l’histoire politique, économique et sociale de la Chine contemporaine Modalités d’évaluation : assiduité, exposé et devoir écrit

  M1S2

Anthropologie religieuse de la Chine contemporaine Sébastien BILLIOUD

Horaire : mercredi 10h-12h

Ce séminaire s’inscrit dans la prolongation du cours d’introduction générale à l’anthropologie de la Chine contemporaine proposé en L3 (mais il pourra néanmoins être suivi par des étudiants qui n’ont pas choisi cette option en licence). En partant d’études de terrain et de l’analyse de sources diverses (textes, films, images, etc) il permettra aux étudiants de progresser dans l’acquisition de compétences en anthropologie, de s’initier à l’anthropologie religieuse et de comprendre comment l’approche anthropologique peut être enrichie par les apports d’autres disciplines. Le thème général du séminaire sera celui de la recomposition religieuse en Chine actuelle. Le principal cas étudié sera en 2011-2012 celui du Yiguandao, un mouvement religieux syncrétique et millénariste qui se développe rapidement à Taiwan (où il est autorisé), en Chine (où il est interdit) et, plus généralement, dans toute l’Asie. Le séminaire se basera sur l’analyse de sources textuelles et audiovisuelles variées. Diverses questions seront introduites sur la nature du mouvement, la dynamique de son expansion et le contexte politique avec lequel il lui faut composer. Résumé des compétences visées :
- Acquisition de connaissances et méthodes en anthropologie
- Sensibilisation à l’intérêt d’une démarche interdisciplinaire
- Perfectionnement dans la compréhension et l’analyse de sources chinoises. Bibliographie : David A. Palmer et Vincent Goossaert, The Religious Question in Modern China, Chicago, U. of Chicago Press, 2011. (Une version française de cet ouvrage est en préparation). David K. Jordan et Daniel L.Overmyer, The Flying Phoenix, Aspects of Chinese Sectarianism in Taiwan, Princeton, Princeton University Press, 1986. Modalités d’évaluation : Assiduité et participation, exposé.

Histoire thématique de la Chine moderne et contemporaine 1 Thème 2011 : La Chine, les Chinois et les espaces maritimes, du Xe s. au XXe s. Eric GUERASSIMOFF

Horaire : mercredi 15h-18h

Ce séminaire propose d’étudier certaines facettes des relations anciennes que la Chine a entretenues avec les espaces maritimes asiatiques. L’historiographie de ce champ s’est considérablement renouvelée, en Chine comme à l’étranger, notamment en raison des progrès de l’archéologie et de l’évolution des problématiques. Les relations de la Chine avec les espaces maritimes méridionaux se distinguent de celle maintenues avec les peuples et pays du Nord par plusieurs traits originaux, qui seront soulignés au cours du séminaire. L’enseignement sera organisé de manière chronologique. Calendrier des séances et bibliographies seront distribués lors de la première séance Modalités d’évaluation : contrôle continu.

  M2S3

Étude des textes canoniques de la Chine ancienne Stéphane FEUILLAS

Horaire : jeudi 16h-18h

L’objectif de ce cours est de poursuivre l’apprentissage de la langue classique chinoise à travers la lecture suivie d’un texte canonique. Parallèlement, l’accent est mis sur les spécificités de la langue « philosophique » chinoise (modes discursifs) ainsi que sur l’élaboration de contenus théoriques tels qu’ils sont développés dans les commentaires. L’année 2012 sera consacrée à l’étude et à la lecture du courant dit des « principes moraux » sous la dynastie des Song (960-1279), et en particulier à la lecture du commentaire de Su Shi 蘇軾 (1037-1101) du Yijing. A partir de la mi-novembre, le séminaire sera délocalisé au Collège de France et portera dans le même esprit sur des questions relatives à l’herméneutique du changement. Modalités d’évaluation : assiduité et note donnée à un devoir écrit et/ou un exposé.

Histoire thématique de la Chine moderne et contemporaine 2 Thème 2011 : Histoire des migrations chinoises outre-mer, XVIe au XXe s. Eric GUERASSIMOFF

Horaire : mercredi 18h-20h

Le séminaire, ouvert aux historiens et aux civilisationnistes, porte sur la genèse et la dynamique des flux migratoires internationaux en provenance de la Chine, saisis dans la durée longue et sous l’angle d’une histoire de l’émigration. Il insistera sur les outils et méthodes mis en œuvre par les historiens pour appréhender les différentes temporalités de ces processus complexes que sont les migrations humaines. Bibliographie : Pan, Lynn (ed.), Encyclopédie de la diaspora chinoise, Editions du pacifique, 2000 ; 华侨华人百科书 , zhongguo huaqiao chuban she, 1999-2002, 11 vol. (bib. LCAO) ; Kuhn, Philip A., Chinese among Others. Emigration in Modern Times, Rowan & Littlefield Pub., 2008. Modalités d’évaluation : assiduité, intervention orale et/ou devoir écrit.

Littérature contemporaine chinoise : questions identitaires XU Shuang

Horaire : jeudi 10h30-13h30

Ce séminaire fait suite au séminaire de M1 Littérature chinoise au XXe siècle : histoire des ruptures. En l’année 2011-2012, nous étudierons la mutation des identités sociales représentées dans la littérature urbaine en Chine postrévolutionnaire (1990’-). Nous illustrerons en quoi cette représentation marque une rupture avec celles des époques précédents (1949-1989). Nous analyserons la déconstruction de certaines identités sociales ainsi que l’émergence de nouvelles identités sociales sous des aspects diversifiés, multiculturels et cosmopolites. Nous soulignerons que cette représentation littéraire de la construction de nouvelles identités sociales est liée étroitement à la mutation de l’identité de la littérature ainsi que celle de l’écrivain-intellectuel au sein de la société chinoise. Compétences visées : Approfondissement des connaissances sur la littérature contemporaine chinoise. Acquisition des outils d’analyse de textes littéraires. Initiation aux méthodes de recherche dans le domaine littéraire. Ouvrages de référence : 陈思和,《中国当代文学史教程》,复旦大学出版社, 上海,1999. 孙先科,《颂祷与自诉-新时期小说的叙述特征及文化意识》,上海文艺出版社,百年文潮丛书,1997. Dutrait Noël, Petit précis à l’usage de l’amateur de littérature chinoise contemporaine (1976-2006, édition revue et complétée), Philippe Picquier, Arles, 2006. Zhang Yinde, Le monde Romanesque chinois au XXe siècle, Honoré Champion, 2003. Mc Dougall Bonnie S. et Kam Louie, The literature of China in the Twentieth Century, Hurst &Company, London, 1997. Yves Reuter, Introduction à l’analyse du roman, Paris, Nathan/Her, 2000. Modalités d’évaluation : assiduité, intervention orale, devoir écrit.

  M2S4

Linguistique chinoise Marie-Claude PARIS

Horaire : mardi 14h30-17h30

Ce séminaire s’adresse à des étudiants ayant déjà une formation en linguistique et connaissant le chinois. On s’attachera à traiter des problèmes de syntaxe/sémantique du chinois contemporain : focalisation, réduplication, copie du verbe, classificateurs nominaux et verbaux... PARIS, Marie-Claude (1989) Linguistique générale et linguistique chinoise. Paris : Université Paris 7, UFR-L ; (2003) Linguistique chinoise et linguistique générale. Paris : L’Harmattan. Collection Japanese/Korean Linguistics, Stanford : CSLI. Revues : 中国语文, Journal of East Asian Linguistics, Journal of Chinese Linguistics, Cahiers de Linguistique – Asie Orientale

La construction d’une société de consommation en Chine : pratiques, discours et représentations Gilles GUIHEUX (Paris Diderot) en collaboration avec Françoise SABBAN (EHESS)

Horaire : Vendredi 14h-16h

Aujourd’hui s’invente et se construit en Chine une société de consommation avec des caractéristiques et des dynamiques qui lui sont propres. Mais celle-ci ne date peut-être pas de la période de réformes et d’ouverture du début des années 1980. Une forme de consommation de masse était déjà une réalité dans la Chine côtière de la première moitié du XXe siècle ; certains historiens font même remonter à la Chine des Ming (1368-1644) les prémisses d’une société des loisirs et de la consommation. La démarche du séminaire empruntera à plusieurs disciplines : l’histoire de la culture matérielle (celle des attitudes à l’égard des objets et des marchandises) ; l’histoire économique (celle de la demande relative à l’offre), la sociologie de la consommation et du goût, l’anthropologie des pratiques ordinaires. Les terrains d’enquête seront variés, mais le secteur agro-alimentaire sera spécifiquement privilégié comme champ d’interrogation et d’analyse. Bibliographie : Adshead S.A.M, Material culture in Europe and China, 1400-1800 : the rise of consumerism, London : Macmillan, 1997 ; Clunas Craig, Superfluous Things : Material Culture and Social Status in Early Modern China, Urbana ; Gerth Karl, China Made : Consumer Culture and the Creation of the Nation, Cambridge, Mass., 2003 ; Davis Deborah S. dir., The Consumer Revolution in Urban China, Berkeley, University of California Press, 2000 ; 王宁, 2009, 从苦行者社会到消费者社会 : 中国城市消费制度、劳动激励与主体结构转型, Pékin : Shehui kexue wenxian chubanshe, 2009 ; 鄭紅娥, 2006, 社會轉型與消費革命:中國城市消費觀念的變遷, Pékin : Beijing daxue chubanshe, 2006. Pré- requis : maîtrise de l’histoire politique, économique et sociale de la Chine moderne Modalités d’évaluation : assiduité, exposé et devoir écrit.

Philosophie occidentale et pensée chinoise François Jullien

Horaire : jeudi 18h-20h

Ce séminaire vise à interroger les partis-pris de la philosophie occidentale par le biais d’une enquête sur les modalités du discours des penseurs chinois. Par l’analyse serrée de quelques textes majeurs de la tradition intellectuelle et esthétique chinoise, nous formulons un questionnement qui se poursuit en direction d’une enquête sur les « plis » mêmes de nos façons de penser, et donc d’aborder un milieu indifférent à notre tradition comme la Chine. Comme les années précédentes, le séminaire croisera des textes de la pensée européenne et de la pensée chinoise et tentera de nouer un dialogue théorique entre ces traditions. Modalités d’évaluation : assiduité et note donnée à un devoir écrit et/ou un exposé.


Crédits |
© 2017 - AFEC