Restez connecté :

Accueil du site > Actualités > Soutenance de thèse - S. Beaud

Soutenance de thèse - S. Beaud

Partagez :

Sylvie Beaud a le plaisir de vous convier à la soutenance de sa thèse d’ethnologie, effectuée sous la direction de Brigitte Baptandier (directrice de recherche, LESC) et intitulée :

Masques en parade. Étude d’une identité han à la jonction du politique et du rituel : l’exemple du Théâtre de Guan Suo (Yunnan, Chine)

La soutenance aura lieu le jeudi 20 septembre 2012 en salle F308 de la Maison René Ginouvès de l’archéologie de l’ethnologie (Université de Paris Ouest Nanterre – La Défense) à partir de 9h30.

La soutenance sera suivie d’un pot.

Le jury sera composé de :

  • Mme Brigitte BAPTANDIER (Directrice de recherche, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, CNRS), directrice de thèse
  • Mme Laurence CAILLET (Professeur, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense)
  • M. Vincent GOOSSAERT (Directeur de recherche, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, CNRS), rapporteur
  • M. Jean-François GOSSIAUX (Directeur d’études, École des Hautes Études en Sciences Sociales), rapporteur
  • M. Michael HOUSEMAN (Directeur d’études, École Pratique des Hautes Études)
  • M. Gilles TARABOUT (Directeur de recherche, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, CNRS)

Résumé de la thèse

Les habitants de Yangzong dans la province du Yunnan sont membres de la majorité han tout en étant régulièrement assimilés à une minorité ethnique par les personnes extérieures à la vallée. En effet, leurs tenues féminines s’apparentent aux costumes colorés qui font la notoriété des diverses minorités ethniques de la province. Pourtant, les habitants de Yangzong rappellent régulièrement leur identité han à travers un théâtre de masques joué lors du nouvel an chinois. Cette pratique, nommée d’après le personnage divinisé de Guan Suo, constitue l’un des emblèmes culturels locaux brandi à la fois par les villageois, les médias et les autorités qui l’ont promulgué patrimoine culturel immatériel national en 2010. Si les parties en présence se rejoignent sur la désignation de cet emblème, la façon dont chacun l’interprète diffère. Tandis que la promotion du Théâtre de Guan Suo comme « fossile vivant » de la culture chinoise par les instances officielles participe de l’élaboration d’un discours nationaliste, pour les habitants de Yangzong, la pratique renvoie à d’autres notions telles que le statut militaire, la mémoire et le terroir sur lesquelles repose leur identité han. Guan Suo permet ainsi aux villageois d’origines diverses de se réunir sous une même bannière et de s’établir en une communauté de culte rituellement inscrite dans le territoire. La manière dont ces représentations sont élaborées et s’articulent entre elles est examinée à l’aune des discours des différents protagonistes. Cette approche privilégie donc l’étude des différents modes de perception du passé, d’action au présent et de construction de l’avenir.

Mots-clés

Identité, ethnicité, rituel, masques, politique, patrimoine, mémoire, Chine

Merci de bien vouloir confirmer votre présence.


Crédits |
© 2017 - AFEC